Julie Bonneau, traductrice, relectrice, rédactrice et professeur particulier

Diplômée d'une licence de langues étrangères et d'un master de traduction

Depuis très longtemps, je suis passionnée par la littérature et les langues. C’est donc tout naturellement qu’après avoir obtenu mon bac littéraire en 2008, je me suis orientée vers une Licence LEA à l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers. Ce cursus m’a permis de consolider mes acquis en espagnol et en anglais ainsi que de découvrir de nombreux domaines plus techniques (gestion, droit, économie, commerce, etc.). J’ai effectué mon premier semestre de troisième année à l’Université de Séville, en Espagne, où j’ai pu pratiquer mon espagnol au quotidien et m’immerger dans la culture andalouse.

 

En 2011, une fois ma licence obtenue, j’ai choisi de me diriger vers le Master Recherche Espagnol de l’Université d’Angers, pour compléter ma formation en m’axant davantage sur la culture, l’histoire et la littérature hispaniques. Cet enseignement s’est révélé très enrichissant, mais trop abstrait à mon goût.

 

En 2012, je me suis donc inscrite en Master de Traduction Professionnelle et Spécialisée, de nouveau à l’UCO, pour m’améliorer dans cet exercice. Pendant les deux ans que dure cette formation, j’ai renforcé encore davantage mes compétences linguistiques tout en appliquant les connaissances acquises en licence à la traduction de documents dans de nombreux domaines : technique, médical, marketing, touristique, juridique … Parallèlement, des cours de PAO et d’informatique m’ont permis de découvrir de nombreux logiciels et d’être à l’aise dans un environnement numérique.

 

En 2014, j’ai effectué un stage de cinq mois en Irlande dans une agence de traduction pour valider mon Master. Cette expérience, véritable passerelle entre l’enseignement théorique de la formation et la réalité du monde professionnel, m’a permis de pratiquer mon anglais au quotidien et de découvrir le fonctionnement d’une structure de traduction. Mon maître de stage m’a fait confiance et m’a donné des responsabilités qui allaient bien au-delà de mon statut de stagiaire : il m’a laissée gérer seule le bureau de traduction de Cork, ce qui impliquait de recevoir les clients, de préparer les devis et les factures, de gérer la traduction et la relecture des documents, les paiements, etc.

 

Une fois de retour en France, après avoir validé mon Master en octobre 2014, j’ai cherché à intégrer une entreprise pour découvrir de nouvelles facettes de la traduction. C’est à l’Institut 3IDI, une entreprise travaillant dans le domaine pharmaceutique, que j’ai donc été employée à partir de novembre 2014 en tant qu’assistante trilingue. A ce poste, j’ai réalisé des tâches de secrétariat, d’accueil téléphonique, mais aussi énormément de traductions puisque l’entreprise fait partie d’un groupe présent au niveau européen et œuvre à la promotion d’une nouvelle thérapie médicale baptisée la Micro-Immunothérapie. J’ai donc travaillé sur des cas cliniques, des articles destinés au blog de l’entreprise ou à des magazines spécialisés, des documents d’information pour les patients, etc. Mon contrat avec cette entreprise se terminant fin mars 2015, j’ai pu créer ma propre structure de traduction, Trelingua, en avril 2015.

 

En parallèle, je donne également des cours particuliers, notamment au sein de l’organisme Lauréat.